Avec un programme bien chargé le weekend, l’alcool promet de couler à flot, et place à la gueule de bois après. Sachez que personne ne peut vous en blâmer, car après une semaine fastidieuse où l’on s’acharne au travail, on mérite bien de décompresser pendant le weekend. Seulement, le retour au bureau lundi s’annonce très difficile, surtout si l’on a un peu trop abusé. Voici quelques conseils pour vous remettre d’aplomb après une soirée arrosée.

Ne tombez pas dans les clichés

Beaucoup disent que le meilleur moyen de soigner une gueule de bois, c’est de boire une bière au réveil : très mauvaise idée. Cela ne fera qu’augmenter le taux d’alcool dans le sang et vous aurez encore plus de mal à dessouler. Aussi, tenez les bouteilles et les canettes de bière à l’écart, car elles ne pourront rien pour vous.

Prenez des médicaments

Une gueule de bois s’accompagne toujours de mal de tête, de nausée et de vomissements. Au lieu de passer la journée avec les stores baissés, assis à côté des toilettes, prenez un antalgique et un médicament antiémétique, puis reposez-vous. Cela laisse largement le temps aux médicaments de faire effet et pour vous de dormir un peu, sans oublier de désactiver le réveil.

Buvez de l’eau

Contrairement à l’alcool, l’eau est à consommer sans modération quand on a la gueule de bois. Vous devez savoir que l’alcool a un effet déshydratant. En plus de soulager les brûlures d’estomac, l’eau contrera les effets de l’alcool tout en le diluant jusqu’à l’éliminer complètement. Oui, vous passerez beaucoup de temps aux toilettes, mais cela en vaut la peine. Si la saveur trop fade de l’eau augmente la sensation de nausée, optez plutôt pour un jus non acidulé ou une tisane. Ne vous laissez pas tenter par un jus d’agrumes, prenez à la place un jus de carotte ou un gaspacho.

Mangez

Quand on a une gueule de bois, l’envie de manger s’échappe complètement. Cependant, le système digestif est assez endommagé par l’alcool qu’il faut qu’il recommence à travailler. Pour ce faire, faites l’effort de manger un plat léger, sans trop de sel, de sucre ni de matières grasses pour ne pas donner du fil à retordre au foie qui souffre au moins autant que vous. En plus, cela vous évitera d’avoir mal à l’estomac pour les jours à venir.

Laissez le temps faire son œuvre

Une fois que vous avez pris toutes ces mesures, il faut désormais patienter. Ne vous attendez pas à un miracle, car il opère rarement après une soirée bien arrosée. Laissez le foie et l’organisme tout entier éliminer progressivement l’alcool dans votre corps. Généralement, 0,15 mg/litre d’alcool est éliminé par heure. Faites le calcul en fonction de vous avez pris et dites-vous bien que cela finira par passer.

Leave a Comment